Composition

Pédale (27 notes)

Contrebasse 16'

Soubasse 16'

Flûte 8'

Flûte 4'

 

 

Cuillers de combinaisons :

 

Orage, Tir GO, Tir REC, Appel GO, REC/GO, REC/GO 16', Anches GO, Anches REC, expression par Cuiller

Grand-Orgue (54 notes)

Bourdon 16'

Montre 16'

Flûte harmonique 8'

Bourdon 8'

Gambe 8'

Salicional 8'

Prestant 4'

 

Doublette 2'

Bombarde 16'

Trompette 8'

Clairon 4'

Histoire

Récit (54 notes)

Flûte traversière 8'

Flûte Douce 8'

Dulciane 8'

Violoncelle 8'

Voix Céleste 8'

Quintaton 8'

Flûte octaviante 4'

 

Basson-Hautbois 8'

Trompette 8'

Voix humaine 8'

L'église de Sainte-Croix a connu aux moins 3 orgues différents.

 

Le premier orgue était un orgue de Gaudet, construit en 1521.

 

En 1637, un nouvel orgue est construit mais nous ne savons rien de plus sur celui-ci.

 

En 1673, c'est finalement Gérard Brunel de Rodez qui construit un orgue neuf pour 2600 livres après marché passé en 1664. Plus tard, il y ajoutera un clairon de 4.

 

En 1780, Jean Chilo, facteur d'orgue de Barcus (64) restaure l'instrument pour 550 livres.

 

En 1873, Baron, organier à Vic Bigorre modifie lourdement l'instrument.

 

Au cours du XIX siècle, Georges Wenner démonte l'instrument et "transporte [l'orgue] en chariot en magasin" pour permettre la modification de la façade de l'église. Cet orgue ne reviendra pas à Sainte-Croix et nous perdons sa trace.

 

Le dernier orgue a été construit par Michel Roger, facteur d'orgue bordelais, pour 20 000 francs. Ce fut un des seuls instruments construits intégralement par ce facteur. Il fut inauguré le 8 avril 1886.

 

En 1950, l'orgue subit une légère refonte néo-classique. Maurice Puget restaure l'instrument et remplace la gambe de 8 du grand-orgue par un plein-jeu. Au récit il remplace le violoncelle de 8, le quintaton de 8 et la voix humaine respectivement par un nasard, une tierce et une doublette.

 

Mettant un terme à plus de 300 ans d'histoire, cet orgue a été détruit lors de la "restauration" de l'église des années 1960, en réalité la première travée et le portail de l'église ont été détruits et murés.

Aujourd'hui, il ne reste rien de cet orgue (à notre connaissance), la tuyauterie a été vendue à un facteur d'orgue local bien connu pour réemploi.

 

Dans les années à venir, l'association va porter un projet ambitieux de reconstruction d'un grand-orgue symphonique comportant au moins les jeux de son ancêtre et reprenant l'architecture de l'ancien buffet de Roger, s'intégrant parfaitement dans l'église.

Grand-Orgue de l'église Sainte-Croix

Gaudet - 1521

Facteur inconnu - 1637

Michel Roger - 1886, détruit en 1962